Des acteurs français pour donner vie aux personnages

il y a 2 ans
7

Quelle est ta relation avec la franchise Battlefield ?

En 2011 j’ai découvert Battlefield 3 sur Ps3, après avoir joué pendant des années à Medal Of Honnor j’avais un peu abandonné l’idée des jeux de guerre pour me tourner vers les jeux de sports, plus fun à jouer entre amis. Mais je me souviens que pour l’époque ce jeu était incroyable sur le plan sonore comme sur le plan graphique, c’était si réel sur ce qu’est la guerre que parfois je me disais : « ils sont allés trop loin ». Ce fut un régal pour les yeux et pour le gamer que je suis, j’en ai passé des nuits blanches. J’ai ensuite perdu un peu le goût des jeux de guerre pendant un court moment et quand Battlefield 4 est sorti j’ai essayé quelques missions chez un ami et j’ai replongé (rires). Battlefield 4 a été le premier jeu où j’ai décidé de jouer en ligne et très vite je m’en suis pris plein la gueule. J’avais beaucoup de retard et j’ai dû bataillé fort pour me remettre à niveau, et j’avoue que des headshots j’en ai pris un paquet mais j’en ai balancé pas mal aussi.

J’ai ensuite essayé le Battlefield : Hardline que j’ai très vite fini, j’ai adoré l’histoire, j’étais vraiment dans une série américaine à me balader dans Miami. Jouer au «Good Cop/Bad cop» m’a vraiment plu, mais Battlefield c’est un jeu de guerre, donner des ordres, établir des tactiques, piloter sur mer, terre ou dans les airs, c’est trop bon.

 

Qu’est ce qui t’as donné envie de participer à l’enregistrement de Battlefield 1 ?

Je ne me suis pas posé des questions, j’ai dit oui tout de suite. D’une, parce que c’était Battlefield, de deux, parce qu’en tant que comédien c’est un exercice que je n’avais jamais eu la chance de faire. Avoir sa voix dans un des plus gros jeux de guerre au monde, qui dirait non ?

C’est un rêve de gosse que je réalise, quand tu joues à la première personne tu te parles à toi même, tu réponds de façon instantanée aux questions que ton chef te pose, c’est comme ça tu t’y crois. Et puis la première guerre mondiale, la genèse de la guerre moderne ça faisait longtemps que j’attendais ça et quand j’ai vu les premières images du trailer E3 j’ai fait : «WOUAH» en plus, de retrouver sur la même aventure mon pote Nicolas Duvauchelle avec qui j’ai tourné il y a des années, c’était que du bonus.

Voilà, maintenant c’est chose faite, j’ai ma voix, mon personnage, mon histoire que les joueurs français vont pouvoir entendre et contrôler, et je suis très fier de ça. Et puis quand j’ai découvert le caractère du personnage, une tête brûlée qui n’a peur de rien et un pilote hors pair, je me suis dit que j’allais m’éclater à faire ça et ça a été le cas. :)

 

Qu’est-ce que cela fait d’enregistrer les voix d’un personnage de Battlefield ?

Honnêtement j’appréhendais beaucoup le jour de l’enregistrement, j’étais excité et effrayé. Je me disais : « Y’imagines, tu n’y arrives pas » ?» j’étais chez moi en train d’essayé de trouver une voix qui allait correspondre mais sans les images, les situations et tout seul dans ton salon sans micro tu as l’air d’un imbécile et tu sais pas vraiment ce que tu fais. Et puis, je suis arrivé au studio et Yann le D.A m’a tout de suite mis à l’aise, on a fait des tests, on a écouté les versions anglaises de jeu et je me suis lancé et j’ai enchainé j’étais à fond. Il y a un vrai travail d’écoute à avoir, de rythme et de contrôle de la voix, en tant q’ musicien j’ai pratiqué ça pendant des années et je me suis laissé porter, je voulais jamais prendre de pauses, je voulais enchaîner, je me suis libéré petit à petit, et j’ai kiffé.

C’était un plaisir immense, je suis sorti de là, certes épuisé car c’est quand même physique, mais avec un sourire immense, comme si j’avais eu 10 ans et que je venais de recevoir le cadeau dont j’ai toujours rêvé. Je n’avais qu’une envie, c’était de recommencer.

Et je vous avoue que j’ai envie de doubler tout un tas de jeux maintenant, une véritable révélation.

Alors merci EA Games merci DICE, et vive Battlefield 1

 

NICOLAS DUVAUCHELLE DANS LE RÔLE DE LAWRENCE D’ARABIE

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’incarner un personnage de jeu vidéo ?

En fait …c’est un rêve de gosse. J’aime jouer aux jeux vidéo et quand on m’a proposé de participer à Battlefield 1, j’ai tout de suite été emballé. C’est clairement l’un des jeux les plus important et attendu du moment. A Noël tous mes potes joueront en entendant ma voix, j’espère juste que je serai meilleur qu’eux.

 

A quel personnage as-tu prêté ta voix ?

Le personnage était aussi un point fort de la proposition d’Electronic Arts. Lawrence D’Arabie, c’est un personnage très intéressant de la Première Guerre mondiale et un rôle emblématique au cinéma.

J’ai pris beaucoup de plaisir à trouver le bon ton pour donner de la dimension à ce personnage et à découvrir son implication dans l’histoire du jeu.

 

Comment s’est déroulé l’enregistrement ?

C’est tellement différent de mes expériences précédentes. On a peu d’éléments sur lesquels s’appuyer. Il y a un temps d’adaptation pendant lequel on teste plusieurs options avec le Directeur Artistique. J’avais une vraie liberté, on en a profité pour trouver la bonne formule et participer à l’aura de ce personnage, notamment quand il présente les missions. Le travail dépasse vraiment la simple lecture, on construit une vraie identité. Quand on trouve le bon ton, le bon rythme, on déroule et on s’impatiente de pouvoir découvrir et prendre en main le jeu.

 

ROSCHDY ZEM DANS LE RÔLE DU COLONEL TILKICI

Quelle est votre relation avec les jeux vidéo et la franchise Battlefield ?

Je joue un peu aux jeux vidéo mais je ne suis clai­rement pas un gros « gamer ». Pour moi les jeux vidéo c’est plus une petite partie de FIFA de temps en temps avec des amis ou mon fils ! Donc quand on m’a proposé de participer à Battlefield 1 je ne savais pas trop de quoi il s’agissait. C’est en discu­tant avec mon fils que j’ai découvert l’importance de Battlefield. En fait, c’est surtout lui qui m’a poussé à participer à l’enregistrement !

 

Qu’est-ce qui vous as donné envie de partici­per à l’enregistrement de Battelfield 1 ?

Je n’avais encore jamais participé à l’enregistrement d’un jeu donc j’étais très curieux de participer à l’en­registrement d’un des plus gros jeux vidéo de l’an­née. C’est impressionnant les progrès qu’on fait les jeux vidéo, quand on regarde les vidéos de Battlefield 1 on n’est pas loin du photoréalisme. J’avais très envie de voir un peu les choses de l’intérieur.

Et puis je voulais faire plaisir à mon fils, il était comme un dingue quand je lui ai dit que l’on m’avait proposé de rejoindre le casting française de Battlefield 1 !

 

Comment s’est déroulé l’enregistrement des voix ?

C’est une expérience très différente de ce que je connais ! Sans image ni référence au­dio, c’est vraiment à l’acteur de construire le personnage, cela demande un gros travail d’imagination de se projeter grâce aux informations que donne le directeur artistique.

Au final, ça m’a donné beaucoup de marge pour imprimer ma marque au personnage. Je double un colonel Ottoman ennemi du joueur et j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer son côté cruel, voir un peu sadique. J’espère que les joueurs apprécieront aussi !

 

Retrouvez tous les détails du mode solo de Battlefield 1 en cliquant ici

Infos principales

Populaires